Le Vexillarius

Le Vexillarius porte le vexilum, un petit drapeau monté sur une barre transversale. A notre connaissance seuls deux modèles originaux ont étés retrouvés. Les autres évidences proviennent de fresques et de la lapidaire. Les modèles retrouvés sont peints en polychromie utilisant le même style pictural que sur les fresques. Pour notre vexilum, nous avons utilisés un fond blanc en nous basant sur l’ouvrage de Croom qui indique que sous la république les vexilum utilisés par les légions étaient blanc, ceux des officiers rouge, et enfin ceux des consuls pourpre. Le motif vient d’une représentation du deuxième siècle avant JC illustrée ci-dessus. Nous savons que les quatre premières légions de Rome dites urbaines ou consulaires avaient pour emblème la louve, le taureau, le cheval et le sanglier.


Il nous a paru logique que la première légion utilise la louve comme symbole. Le vexilum est fixé directement sur la pointe de la lance, comme le montre de nombreuses représentations Romaines. Des pointes de lance trouées ont étés retrouvés en fouille et semblent correspondre parfaitement à cette fonction. La hampe est décorée d’un ornement en spirale comme le montrent des exemples de standards Romains du troisième siècle avant JC jusqu’au cinquième siècle de notre ère.

Le vexillum est tout d’abord utilisé comme emblème pour une unité détachée de sa légion d’origine ou vexillia, en vue d’exécuter une mission indépendante. Il est fréquent en effet lors des campagnes qu’une unité soit détachée pour accomplir une tache précise comme par exemple s’occuper de sécuriser une partie d’un territoire donné. Il peut arriver également de regrouper plusieurs unités de spécialistes appartenant à différentes légions pour une mission de combat précise ou leur expertise est requise.

Il existe également une autre sorte de vexillum qui est une récompense honorifique attribué a certains officiers comme décris par certains textes antiques.

Le porteur du vexillum peut être assimilé à un signifer dont il porte d’ailleurs la tenue immédiatement identifiable à la peau de bête recouvrant son casque. Les médailles ou phalères portées ici par le vexillifer dénotent ses exceptionnels états de service. Les médailles dont les originaux sont datés de la période représenté ici, sont une victoire supportant un trophée, et des Criquets représentant la dévastation auxquels peuvent s’attendre ceux qui s’opposent aux légions. Il est protégé par une cote de maille, et est armé d’un glaive et d’un pugio. Il porte des perones aux pieds, sortes de petites bottines encore utilisés à cette époque et qui vont petit à petit laisser place aux caligae comme ci-dessous.

Reconstitutions legion romaine republique AERA republique romaine Page Principale signifer Agrimensor #vexillarius J-L Féraud Mai 2011 Vexillarius Consulaire Vexilum Consulaire