Les institutions militaires des Romains
( Polybius Livre VI)


Incorporation des recrues

Après l'élection des consuls, le Romains désignent les tribuns militaires à raison de quatorze des citoyens qui ont servi cinq fois, et dix pris parmi ceux qui ont fait dix campagnes. Il n'y a pas de citoyens qui, jusqu'à l'âge de quarante-six ans ne soit obligé de porter les armes. Ils doivent servir soit dix campagnes dans la cavalerie, soit seize dans l'infanterie. Pour ceux dont le bien ne dépasse pas 400 drachmes, on les réserve pour la marine. Cependant, quand la nécessité le demande, les citoyens qui servent dans l'infanterie sont retenus sous les drapeaux pendant vingt ans. Personne ne peut être élevé à aucun degré de magistrature, qu'il n'ait effectué dix années de service.


Quand, on doit faire une levée de soldats, une fois l’an, les consuls préviennent le peuple du jour où doivent s'assembler tous les Romains en âge de porter les armes. Ce jour venu et tous ces citoyens se trouvant rassemblée dans le Capitole, les plus jeunes des tribuns militaires, dans l'ordre dans lequel ils ont été nommés, soit par le peuple, soit par les consuls, sont partagés en quatre groupes. Car l'armée, chez les Romains, est composée de quatre légions.


Les quatre premiers tribuns nominés sont pour la première légion, les trois suivants pour la seconde, quatre autres pour la troisième, les trois derniers pour la quatrième. Des plus anciens, les deux premiers entrent dans la première légion, les trois suivants dans la seconde, les deux qui viennent après, dans la troisième, et les trois derniers dans la quatrième.


Cette division faite, et les tribuns ayant été répartis de sorte que les légions en disposent chacune d’un pareil nombre, ceux-ci, assis séparément en groupes correspondant chacun à une légion, tirent les tribus au sort l'une après l'autre, et appellent à eux celle qui leur est échue (il y avait 21 tribus a l’origine). Puis ils y choisissent quatre hommes égaux, autant qu'il est possible, en taille, en âge et en force. Quant ceux-ci se sont approchés, les tribuns de la première légion choisissent les premiers; puis ceux de la seconde, et ainsi des autres. Après ces quatre citoyens, il s'en approche quatre autres, c’est au tour des tribuns de la seconde légion de faire leur choix les premiers; puis ceux de la troisième; et ainsi de suite, de sorte que les tribuns de la première légion choisissent les derniers.


Quatre nouveaux citoyens s'approchent encore, et alors le premier choix appartient  aux tribuns de la troisième légion et ainsi de suite, de sorte qu'il arrive en dernier aux tribuns de la seconde. Ce même ordre s'observe jusqu'à la fin. Il en résulte que chaque légion est composée d'hommes de même âge et de même force.


Quand on a levé le nombre nécessaire, et qui, quelquefois, se monte à 4200, et quelquefois, quand le danger est plus pressant, à 5,000, on lève  la cavalerie. Autrefois on ne pensait aux cavaliers qu'après avoir levé l'infanterie, et pour 4000 hommes d'infanterie on prenait 200 cavaliers; mais, à présent, on commence par eux, et le censeur les choisit selon le revenu qu'ils ont. A chaque légion on en attribue 300.


Une fois ce travail fini, les tribuns assemblent chacun leur légions, et, choisissant le plus qualifiés, ils lui font jurer qu'il obéira aux ordres des officiers, et qu'il fera son possible pour les exécuter. Tous les autres, passant à leur tour devant le tribun, font le même serment.


En même temps les consuls envoient des députés vers les villes d'Italie d'où ils veulent lever des troupes, pour faire savoir aux magistrats le nombre de troupes dont ils ont besoin, et le jour et le lieu du rendez-vous. Ces villes font une levée de la même manière qu'à Rome, même choix, même serment. On donne ensuite un officier pour les commander et un questeur à ces troupes, et on les mets en marche.


Les tribuns de Rome, après le serment, indiquent aux légions le jour et le lieu où elles doivent se trouver sans leurs armes, puis ils les congédient.

La Legion Romaine Histoire AERA republique romaine Page Principale Histoire La légion romaine 3 #legionromaine2